Corneille Molière
Controverse sur l'utilisation d'algorithmes pour déterminer la paternité d'une oeuvre

Le pacte de Rouen

Pour Pierre Louÿs et Denis Boissier il y a eu entre Pierre Corneille et Molière la formation d’un pacte secret qui aurait fait de Molière le prête-nom de Corneille pour une grande quantité de ces pièces. Les deux écrivains se sont rencontrés pour la première fois à Rouen où vivait Corneille. Ce dernier avait aidé Molière et sa troupe dans leur négociations professionnelles.

En 1958 la troupe revient s’installer à Rouen à la demande de Thomas Corneille pour qu’ils jouent les pièces de son frère. Pour les Cornéliens c’est à ce moment que Molière et Corneille aurait finalement décidé de s’associer.

La troupe de Molière finit par remonter à Paris et y joue de nombreuses pièces de Corneille. Et c’est en 1959 que Molière crée sa première pièce qui rencontre un succès immense, il s’agit des Précieuses Ridicules. Molière a désormais le statut d’auteur et c’est pour lui le début d’une longue série de succès. Pour les Cornéliens le fait que cette première œuvre soit publiée un an après le second passage de la troupe à Rouen est un argument en faveur de l’existence d’un pacte.

Autour de cet argument

  • Argument développé par Pierre Louÿs dans «L’Auteur d’Amphitryon», Le Temps (16 octobre 1919)